Nouvelles lignes directrices pour une nutrition saine et durable

11 décembre 2019by buononaturale

Les indications incluent une augmentation de la consommation de fruits, légumes, céréales et légumineuses, une réduction de l’utilisation de suppléments et un œil sur la durabilité.

A l’initiative de quatre ministères (Santé, Agriculture, Environnement et Education), en collaboration avec une équipe d’experts (biologistes, nutritionnistes et diététiciens), la 4ème révision des directives nutritionnelles a été présentée ces derniers jours à Rome (environ 15 ans du dernier). Le document, organisé par le Centre de recherche sur l’alimentation et la nutrition du CREA, est soutenu par un volumineux dossier scientifique (www.crea.gov.it).

 

Nuove Linee Guida per un’alimentazione sana e sostenibile

Les points clés

Plus grande consommation de fruits et légumes

Auparavant incorporés dans une seule recommandation, ils sont actuellement organisés dans une section spéciale, compte tenu de l’importance de ces aliments. La consommation moyenne des Italiens s’élève encore à près de la moitié de la dose journalière suggérée (450gr de fruits et 400 de légumes). Il convient de noter le soutien scientifique qui certifie son efficacité dans la prévention des maladies dégénératives chroniques et de l’obésité.

Utilisation plus large des légumineuses et des céréales

L’attention est également concentrée sur l’utilisation accrue de légumineuses et de céréales suggérée (3 à 4 portions par semaine), où jusqu’à présent il y a peu d’utilisation (moins d’une portion par semaine). Une façon d’obtenir le maximum d’avantages, sans contre-indications, comme cela arrive, au contraire, avec de la viande.

Réduction de l’utilisation de compléments alimentaires et souci de la durabilité

Une autre indication pertinente concerne l’utilisation de régimes alimentaires et l’utilisation inappropriée de suppléments. Les directives concernant la durabilité environnementale, économique et sociale convergent vers des aliments qui combinent non seulement les besoins en matière de lutte contre le gaspillage, mais aussi le bien-être de l’organisme ainsi qu’un souci d’économie. Les aliments les plus recommandés sont les fruits, les légumes, le poisson bleu, le lait, le yaourt et les œufs.

Alors que dans le passé, nous voulions corriger les lacunes, l’orientation actuelle va au-delà de la pure satisfaction alimentaire. Le thème de la «saine alimentation» est clairement délicat, sous de multiples aspects: santé, prévention et durabilité, devenant un véritable standard de vie de qualité.